Les étangs de Mariomont et le « sentier du Fontainier »

Stembert était alimenté en eaux par des réservoirs, des étangs, situés dans les bois de Mariomont et bien connu des Stembertois, l’endroit étant également devenu une destination de balade bien agréable par beau temps. Grâce à cette promiscuité avec la nature, l’eau qui passait par des pompes au Château des Moines et au Grand-Vivier, arrivait dans les maisons, quelquefois avec une surprise telle que les « popioules » mieux connues en français sous le nom de « têtards ».

fontainier-08.jpg

Pour se rendre aux étangs, le Fontainier empruntait régulièrement le même chemin qui a pris l’appellation de « sentier du Fontainier » ou « chemin du Fontainier », démarrant à l’entrée basse du bois de Mariomont, longeant le Cossart et les prairies qu’il traverse pour passer devant le vieux rocher datant d’environ 380 millions d’années et ensuite retomber sur un chemin plus large, celui qui mène aux étangs et qui, dans le sens opposé, mène vers l’entrée haute du bois, près de l’entrée du château de Halleur.

fontainier-09.jpg

fontainier-07.jpg

fontainier-06.jpg

fontainier-10.jpg

Quatre étangs se présentent : deux petits qui servaient de réservoirs et deux plus grands qui alimentaient les réservoirs. Un de ces deux étangs est séparé des autres par le chemin et c’est une canalisation souterraine qui déverse l’eau dans un des petits réservoirs.

fontainier-13.jpg

fontainier-14.jpg

fontainier-15.jpg

fontainier-12.jpg

fontainier-11.jpg

L’eau des réservoirs était alors « aspirée » par la pompe située sur la Place Joseph Briamont, à proximité du Grand-Vivier (qui lui, n’alimentait pas cette pompe) et qui renvoyait l’eau vers l’autre station de pompage, celle située dans le parc du « Château des Moines », construite en 1857 (selon le livre d’Arthur Fassin : « un réservoir construit sur le mont »).

fontainier-17.jpg



 

La cabine située sur la Place J. Briamont, près du Grand-Vivier.

fontainier-18.jpg

fontainier-19.jpg

fontainier-20.jpg

Ainsi, la population stembertoise pouvait être alimentée en eau potable dans chacun de ses foyers !

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011