Les Faux Frères Jacques de Stembert

Ce fut en 1992, le samedi 21 novembre, à l’occasion de la fête de la musique à Chanteloup, que se présenta au public pour la première fois le groupe des « Faux Frères Jacques de Stembert ». Composé à l’époque de Messieurs Jean-Marie Dauvister (instigateur du groupe), Désiré Willems, Albert Honnay et Alain Drosson, soutenus par le pianiste Patrick Thérer, l’ensemble laissa une très bonne impression. 

faux-freres-jacques-04-1ere-en-1992.jpg

Le groupe s’est par la suite quelque peu modifié : Monsieur Pascal Meesen avait remplacé Monsieur Albert Honnay et l’accompagnateur était devenu Monsieur Alexandre Géromboux. 

En 1996, « LU novê LEÛP » n° 241 expliquait que le groupe avait déjà effectué vingt-trois sorties dans la région depuis sa création. 

En 1997, le groupe s’inscrit à un concours international réunissant des groupes ou des chanteurs solistes venant de France, de Suisse et de Belgique. A leur grande surprise, nos « Faux Frères Jacques » remportèrent la seconde place de la finale et reçurent le prix de la Culture et la coupe du ministre de la région de Bruxelles Capitale, Monsieur Charles Picqué. 

Le 18 avril 1999, les Faux Frères Jacques donnèrent une nouvelle et dernière prestation à Stembert, accompagnés à nouveau par Monsieur Patrick Thérer. 

faux-freres-jacques-01.jpg

Dans le courant de l’année 2000, les obligations des uns et des autres les obligèrent à stopper le groupe qui récoltait toujours un franc et grand succès. 

Pourtant, à l’occasion de la Chandeleur en février 2009, le groupe accepta de se reformer une ultime fois à Chanteloup. Une foule venue en masse et des tonnerres d’applaudissements résonnèrent longtemps après les dernières paroles et notes du groupe.

faux-freres-jacques-02.jpg

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011