Nos premiers anniversaires

Né en août 1974, le mensuel « Lu Leûp » fêtait son premier anniversaire en 1975. A cette occasion, l’édition d’août 1975, aux couleurs rougeâtres, fut publiée avec cette première page représentant un loup et une tour d’église courbe. L’éditorial relate cette première année d’existence avec surtout les soucis techniques, financiers, publicitaires et humains rencontrés lors de cette aventure naissante. Notons également l’organisation d’un bal dans la salle des fêtes de l’école Saint-Nicolas. Et aussi la dernière page avec cette mention : « Attention, dernier numéro toutes boîtes ». mencer à créer votre page, cliquez ici et entrez votre texte

Page accueil 08

Anniversaire lnl 1975 04

Anniversaire lnl 1975 03

Puis, en 1979, pour son cinquième anniversaire, l’édition d’août titrait : Cinq ans déjà ». On y raconte les débuts avec le manque de soutien car beaucoup ce personnes criaient au « casse-cou » avec un premier numéro dont la réalisation fut vaudevillesque, le journal entièrement tapé à la machine à écrire, le développement des photos fait maison,… Les réunions se tenaient à tour de rôle dans les différents cafés de Stembert et réunissaient l’équipe journalistique ainsi que les porteurs qui faisaient du porte-à-porte pour solliciter les habitants. Car seule la première année fut distribuée en toutes-boîtes. Il fallut donc rapidement trouver des abonnés payants. On dit que deux foyers stembertois sur trois lisaient le mensuel « Lu Leûp ». 

L’édition de septembre 1979, annoncée comme « surprise » parut aux couleurs bleutées avec un loup se tenant devant le village de Stembert dont on distingue l’église et des maisons. Dans le mensuel, on trouvait quelques dessins en couleurs. Cette édition spéciale comptait également un dossier pour une rétrospective des cinq premières années du mensuel ainsi que sur le village.

Page accueil 03

Anniversaire lnl 1979 02

Anniversaire lnl 1979 04

Anniversaire lnl 1979 03

Notons enfin que les dixième et quinzième anniversaires, respectivement en 1984 et 1989, furent totalement passés sous silence, aucune référence n’y étant faite, ni sur les première pages ni dans les pages intérieures des mensuels stembertois. Sans doute l’ombre d’un héritage. Avant de devenir, en 1992, le mensuel « LU novê LEÛP ».

 

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011