Le début d’une illustre généalogie

Nous allons reprendre ici une bonne partie de l’ouvrage de Jean le Pas de Sécheval intitulé « La famille de Stembert et celles qui en sont issues », ajoutant quelques observations pour adapter le texte remarquable des deux ouvrages rédigés en 1976 et 1977 avec nos découvertes récentes. Il s’agit des membres de la famille, illustres et connus, les « de Stembert » et celles qui en sont issues. Dans certains cas, toujours dans une même branche, nous avons ajouté des chiffres romains derrière les noms pour éviter les confusions car dans la version originale de Jean le Pas de Sécheval, seul les « Jean de Stembert » ont un chiffre pour les distinguer les uns des autres. Lorsque des noms ne touchent pas les mêmes branches de la famille, nous les avons laissés sans numérotation.

Nous savons que, dès ses origines connues, la famille « de Stembert » possédait le moulin banal de Mangombroux. Il desservait le village de Stembert et celui de Heusy. Ce moulin « était sis sur le ruisseau de Mangombroux derrière l’actuelle église de la Vierge de Lourdes » d’après Jean le Pas de Sécheval. Un jugement de 1425 précise que « le moulin avait appartenu à Thomas de Stembert et à ses devantrains hirtiers dudit molin depuis si longtemps quil nestoit mémoire de contraire », soit que le moulin avait appartenu à Thomas « le Grand » de Stembert et à ses héritiers depuis si longtemps que personne ne pouvait contester cela, ni se rappeler qu’il appartint à une autre famille.

Famille de stembert et descendance 01

D’après nos nouvelles donnes, nous pouvons supposer, à grande probabilité, que Thomas Ier de Stembert serait né à Stembert en 1295. Il se serait marié vers 1319 et aurait eu deux fils : Hanier de Stembert et Massinet de Stembert, fratrie confirmée par le texte du Dr Tixhon cité plus en avant sous la rubrique « les propriétés des « de Stembert » ». De Massinet de Stembert, nous n’en savons pas plus.

Hanier de Stembert, lui, nous le retrouvons comme homme de la Cour féodale de Liège en 1360 et 1370, désigné sous le nom de Hanneis de Stembert. Les 7 février 1378 et 22 février 1380, nous le trouvons nommé Jehan Hanier et Jehan dit Hanier de Stembert.

Hanier de Stembert a eu deux fils nommés Thomas II de Stembert dit « le Grand » et Henry ainsi qu’une fille dont le prénom n’est pas parvenu jusqu’à nous. De Henry et de sa sœur, nous ne savons rien.

Thomas II de Stembert, dit « le Grand » et également « le Maire » (cité plus haut dans la rubrique « La chapelle de la famille de Stembert »), a exercé les fonctions de mayeur de la cour de justice de Verviers depuis 1405 et ce, jusqu’en 1430. A Pâques 1410, il est également cité en qualité de mambour de la Chapelle Saint-Nicolas de Stembert. Le mambour, avec le curé en place, devait s’acquitter de la gestion journalière des recettes et des dépenses concernant la paroisse ou l’église pour laquelle il avait été nommé, élu par l’assemblée des paroissiens. Il mourut avant le 19 novembre 1433, laissant deux fils derrière lui : Thomas III de Stembert, l’aîné, et Jean Ier de Stembert, le cadet, tous deux à l’origine des deux tiges de la famille « de Stembert ».

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011