Le Carnaval stembertois

Le carnaval est un temps de réjouissances profanes qui débute le jour de l’Epiphanie et qui se termine le jour du Mardi gras, veille du Mercredi des Cendres.

 

Le groupe « Les Amis du Vendredi » existait bien avant 1958. Ces personnes se réunissaient au café « Cerfontaine » (actuellement le café « Vî Stimbiet » rue des Cloutiers) et passaient leur soirée du vendredi à chanter et à s’amuser. 

Sur l’initiative de Monsieur Fernand Struyers et Madame Annie Delhasse se créa, en 1958, la Commission des Fêtes et du Carnaval de Stembert, association dépendante de la Commission des Fêtes de Stembert. La première sortie de cette association se fit au cortège de Goé en 1959. Un an plus tard, c’était le premier cortège de Stembert qui parcourut les rues de notre entité. Le cortège stembertois portait pour nom « l’Apothéose » parce qu’il tombait bien loin dans la saison carnavalesque, après la cavalcade de Herve. 

Ce fut en 1959 que la société des « Bleusses Cottes di Stimbiet » vit le jour. A l’heure actuelle, elle est la seule qui soit restée fidèle à son village natal. Depuis de nombreuses années, cette association carnavalesque stembertoise organise deux bals de carnaval à Stembert, dont l’un intronise son prince ou sa princesse. Elle est connue en Allemagne, aux Pays-Bas et en France et effectue de nombreuses et régulières sorties lors de la période de carnaval. Les différents présidents de cette sociétés furent : André Marquet, Robert Ledent, Paulette Reuff, Joseph Roggeman, Guy Beaudon, Gilberte Beaudon et actuellement Eric Frankenne. 

L’année 1959 fut le grand départ pour le carnaval stembertois et un grand mouvement se créa en prévision du cortège de 1960. Les sociétés les « Matelots », dont le président fut Monsieur Franssen et « les Folies », dont le président fut Monsieur Chavez, furent fondées et eurent une existence très éphémère. 

Le 24 avril 1960, un premier cortège parcourut notre village. En 1960 et 1961, le bourgmestre folklorique était Henri Haubrecht. Il fut suivi par Joseph Willot (1962) et Georges Cerfontaine (1963). Dès 1964, le bourgmestre folklorique fut remplacé par le prince de Stembert. Le premier prince fut Jacques Duprez (1964), suivi par Pierre Martin (1965), Pierre Germay (1966), Joseph Ledent (1967), André Fransolet (1968), Jacques Maquinay (1969) Thomas Willot (1970) et Raymond Wenkin (1971, 1972 et 1973). 

Dès 1970, le prince fut accompagné par le petit prince de Stembert. Le premier petit prince fut Roger Piron et la princesse, Colette Doome. 

En 1971 naquirent les « Vert et Blanc », la branche carnavalesque des Intimes Carabiniers de Stembert qui en était cependant tout à fait indépendante. Cette société carnavalesque, aux couleurs de Franchimont, fit de très nombreux déplacements dans le pays ainsi qu’en Allemagne, aux Pays-Bas et en France. Ils organisent encore leurs bals de carnaval, mais plus à Stembert. 

L’année 1971 fut marquée par le dernier cortège dans les rues du village. Devenu trop onéreux à organiser, les bonnes volontés, par faute d’argent et de moyens, durent abandonner cette entreprise. 

Peu après, la « Commission des Fêtes et du Carnaval de Stembert » devint les « Rouge et Blanc », à cause de leur tenue vestimentaire. Bien plus tard, ils prendront l’appellation des « Leûps » et les jeunes de ce groupement constitueront le « Dancing Wolf » qui existe toujours aujourd’hui mais qui n’a plus rien à voir avec notre village. 

En 1972, les trois sociétés existantes, à savoir les « Rouge et Blanc », les « Bleusses Cottes » et les « Vert et Blanc », ne parvinrent pas à se mettre d’accord sur le mode d’élection d’un prince. Une idée était pourtant née : organiser une tournante et chaque année, changer de société pour élire le prince de Stembert, reconnu par la Commune. Mais il n’en fut rien et chaque groupe élit son prince et organisa ses propres soirées chacun de son côté. 

En 1972, un tout petit cortège fut encore organisé par la société des « Leûps » mais il ne draina pas la grande foule. Après cela, toute activité carnavalesque rurale disparut. Seule une ébauche de cortège fut organisée en 1992. Ce fut la dernière sortie carnavalesque dans les rues du village.

 

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018