La Ferme du Bronde

Il faut bien que le folklore et les légendes locales trouvent leurs origines. Les Surdents, c’est aussi un passé riche et abondant en lieux, bâtiments et monuments dont certains auront inspiré les auteurs d’une « mythologie » stembertoise notamment avec les Sottais. La plupart des lieux sont toujours existants et visibles de nos jours malgré le temps qui a fait son œuvre.

Ferme du bronde 01

Par exemple, la campagne du Bronde abrite la ferme du Bronde, un ancien monastère « défroqué » si l’on s’arrête à en croire la tradition stembertoise.

Un monument du patrimoine, une belle bâtisse carrée, qui devait être un monastère très sérieusement protégé par des douves, ces fossés remplis d’eau ainsi que par des murs épais.

Ferme du bronde 02

La ferme du Bronde, fortifiée, possède de nombreux points communs avec les fermes templières qui abritaient des Templiers (l’ordre religieux et militaire issu de la Chevalerie chrétienne du Moyen Âge) : petites places qui ressemblent aux cellules dans lesquelles couchaient les templiers avec le strict minimum, défrichage, essartage et culture.

En plus, sur le devant, on dénombre neuf « ouvertures ». Celles-ci pourraient-elles rappeler les neufs premiers chevaliers templiers partis en croisade à Jérusalem ?

Ferme du bronde 03

Cette ferme pourrait dater du 17ème siècle mais en réalité, nul ne connaît la date de son érection. Se pourrait-il qu’elle date d’avant 1312, date de la suppression des Templiers ? Ou qu’elle fut rebâtie sur des vestiges ? Ou tout cela n’est-il que pure coïncidence ou sorti de l’imagination locale ?

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011