Les Bandes Carnavalesques

Elles avaient d’abord pour but de ridiculiser ou blâmer publiquement les actes de certaines personnes, grâce à la licence que permet le carnaval. Ensuite, elles eurent un mobile plus louable : la charité. Bien que ces fêtes attiraient un grand nombre d’étrangers à Stembert, elles tombèrent dans l’oubli en 1878. Elles réapparurent comme suit, selon Fassin : « il y a deux ans, quelques personnes dévouées et charitables firent un effort pour les rétablir ». Ce devait être durant les années 1887 - 1888. Mais l’on ne sait pas grand chose sur ce qui se passa ensuite. Probablement qu’elles furent les dernières.

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018