Le démembrement de Heusy

Les époques se suivent mais ne se ressemblent pas. Fort de l’exemple donné par Stembert, d’autres localités et hameaux ont souhaité, avec le temps, prendre leur "indépendance" paroissiale. Le démembrement de notre Paroisse était lancé.

Le démembrement de la Paroisse de Stembert : Heusy

Dès le 17 avril 1714, les habitants du lieu, après avoir sollicité à plusieurs reprises les autorités religieuses dont le Vicaire Général du diocèse de Liège, obtinrent du prince évêque Joseph Clément de Bavière, l’autorisation d’entreprendre la construction d’une chapelle au lieu-dit « Wérixha », à l’emplacement où se trouve encore aujourd’hui l’église de Heusy.

Chapelle

Le 17 juillet 1715, la chapelle tant souhaitée, terminée et dédiée à Saint Hubert, fut bénie par le curé de Stembert, Florent Dethier. Elle permettait d’éviter aux Heusytois, des Stembertois à l’époque, de devoir se rendre soit à Verviers soit à Stembert pour les offices et cérémonies religieuses, ce qui les obligeait à parcourir deux à trois kilomètres pour se rendre à l’église de Stembert, la plus proche et de laquelle ils dépendaient, empruntant des chemins peu praticables. Ces chemins présentant une incommodité manifeste, reboutaient les personnes plus âgées et les enfants, plus particulièrement durant les mois d’hiver. 

Tout d’abord, les Heusytois choisirent et nommèrent leurs prêtres et les entretenaient à leurs frais car Heusy n’était pas une paroisse à part entière. On y disait les Messes les dimanches et les jours de fêtes. Les autres célébrations telles les mariages, baptêmes et enterrements avaient lieu à Stembert. 

Cette chapelle fut officiellement reconnue par l’évêque en 1816 et des chapelains furent alors détachés de Stembert pour servir à Heusy. 

Le seul chemin reliant directement Heusy et Stembert était le « Chemin des Morts » (les actuelles avenues Jean Lambert et Fernand Desonay), nommé ainsi parce que tous les cortèges funèbres venant de Heusy l’empruntaient pour se rendre à l’église et au cimetière de Stembert (l’ancien situé derrière l’église) où étaient ensevelis les défunts heusytois. 

Dès 1824, les Heusytois firent part des mêmes demandes que pour leur chapelle : l’éloignement vis-à-vis de Stembert, la difficulté de transport des défunts, les coûts élevés des funérailles et surtout l’élévation constante du nombre d’habitants du village de Heusy qui comptait 610 habitants en 1824, les habitants demandèrent la création d’un cimetière auprès de leur chapelle ainsi que l’installation de fonts baptismaux. 

Ce ne fut que le 28 décembre 1826 que le conseil communal de Stembert approuva à l’unanimité la création d’un cimetière à Heusy, précisant dans le compte-rendu que : « l’établissement d’un cimetière à Heusy serait un grand bien parce les habitants de Heusy ont l’habitude d’accompagner les morts jusqu’à Stembert, qu’ensuite, ils se rendent dans les cabarets où la police les trouve encore pendant la nuit, la même chose se renouvelle le jour des obsèques, l’ouvrier perd sa journée, le cultivateur néglige ses travaux et ils font l’un et l’autre de la dépense superflue ». 

Le premier cimetière, celui attenant à la chapelle de l’époque, couvrait 348 m². 

En 1833, le premier Conseil de Fabrique voyait le jour. 

En 1834, la paroisse de Heusy était fondée par un décret épiscopal mais il est possible qu’elle fut reconnue plus tôt d’une manière moins officielle. Le premier curé heusytois fut Jean Joseph Morsomme. Il prit place le 31 décembre 1837. Il se succéda à lui-même puisqu’il était le chapelain en place. 

En 1838, les premières chaises firent leur apparition dans l’église qui n’était équipée, jusque-là que par des bancs. 

Le cimetière contigu à la chapelle fut agrandi en 1857 par nécessité d’un plus vaste espace pour enterrer les défunts. 

L’ancienne chapelle devenant insuffisante fut remplacée par l’église actuelle, inaugurée le 30 octobre 1876 après des travaux débutés le 27 mai 1873. L’ornementation de cette église nouvellement construite est due à la générosité de quelques riches familles du terroir local heusytois. 

La construction de cette nouvelle église va cependant réduire la place dédiée au cimetière grandissant qui devient une fois encore trop exigu. Des travaux sont alors lancés le 5 mai 1879 pour l’aménagement du nouveau cimetière dans l’actuelle avenue de Ningloheid. 

Eglise

Il faudra aux Heusytois attendre encore trois années avant de devenir une commune indépendante, le 31 décembre 1837.

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018