Le « Thiniheid »

Le bâtiment principal date de 1967 et abritait à l’époque six religieuses « Clarisses » (filles de Saint François d’Assise) avec, y compris, leur abbesse. L’édification de ce monastère était le résultat de l’expropriation des « Clarisses » sis à Verviers dans la rue du même nom, en bord de Vesdre près du pont des Demi-Lunes. Tout cela a disparu aujourd’hui et même la Vesdre a changé le cours de son lit et coule où se trouvait autrefois le monastère.

Dès 1966, le doyen de Verviers négocia l’achat du terrain situé rue Thiniheid. Elles y demeurèrent moins de cinq ans avant que la communauté n’éclate et que les sœurs ne rejoignent d’autres couvents.

thiniheid-02.jpg

L’ASBL « Home Chez Moi » fut créé en 1971 par une septantaine de membres issus de l’arrondissement de Verviers, pour satisfaire une demande d’hébergement de personnes handicapées mentales travaillant en Entreprise de travail adapté (E.T.A.), appelé à l’époque atelier protégé. Cette demande émanait principalement des parents de travailleurs des E.T.A. de la région verviétoise. Ceux-ci éprouvaient des difficultés à trouver un logement et se souciaient de ne plus pouvoir, un jour, s’occuper de leur enfant. De nombreux travailleurs n’avaient également plus de famille pour les héberger.

L’ASBL a été fondée le 26.03.71 (MB du 13.05.71). Les membres fondateurs ont choisi le nom de « Home Chez Moi » en rapport avec l’objectif fixé, à savoir donner un « chez soi » à des personnes handicapées mentales adultes. L’ASBL a acquis le couvent préalablement construit pour les religieuses en 1967 et désaffecté. Le bâtiment a été agrandi et aménagé pour accueillir 30 personnes handicapées dans un « home pour travailleurs ».

Avec les trente chambres, il y avait également 2 chambres de surveillant, un appartement pour le ménage de direction, salles à manger, de séjour, cuisines, salles de soins, de bains,… Le tout aménagé et garni selon de très strictes normes de surfaces et surtout de sécurité, principalement en matière d’incendie, et selon les directives et sous le contrôle du Ministère de la Santé Publique et de la Famille. Les travaux de réaménagement ont coûté la somme de 15 millions de francs belges (soit l’équivalent de 371.840,00 euros). Ce montant provenait de subsides du Ministère précité, d’aide de la Loterie Nationale, de l’opération 48.81.00 (CAP 48 aujourd’hui) dont la recette de 1972 de l’Arrondissement de Verviers a été presque entièrement affectée au Home, d’activités de diverses organismes (Jeune Chambre Economique, Kiwanis, Rotary, Soroptimistes, etc…), d’une opération « vignette » propre à l’œuvre et surtout de dons généreux de certaines communes (dont celle de Stembert) et de particuliers.

En avril 1975, Monsieur André LEVEAUX est engagé en qualité de directeur et son épouse, en qualité d’économe comptable. Le home débuta ses activités le 1er août 1975. Le dynamisme du comité fondateur a donc permis son intégration dans un quartier résidentiel de Stembert.

L’ASBL a récolté des fonds par de nombreuses opérations auxquelles ont répondu très favorablement les Verviétois. A cette époque l’acquisition de bâtiments n’était pas subsidiée et les constructions ne l’étaient qu’à 60 %.

Le bâtiment fut agrandi en 1980 avec la construction d’un étage, de telle manière que 30 personnes puissent s’y trouver « chez soi », avec chacune leur chambre individuelle.

Dès le début, un souci d’intégration des personnes a préoccupé les intervenants. Plusieurs personnes se sont insérées en ville, d’abord aidées bénévolement, ensuite par le Service de suite créé en 1986. Ce service avait pour but d’accompagner en habitation ordinaire la personne handicapée mentale adulte sans la contrainte de la vie communautaire.

Dès 1982, le home a été confronté au licenciement de personnes handicapées par les ateliers protégés et donc au problème de leur occupation en journée.

En 1994, une diminution de 10 lits de home pour travailleurs fut négociée pour créer le Service d’accompagnement « CHEZ VOUS » pour occuper, en journée, des personnes du home et d’autres dans des activités socioprofessionnelles.

En 1995, 4 studios ont été aménagés au deuxième étage désaffecté du bâtiment. Le service de suite doublait sa capacité (celle-ci est passée de 10 à 20 places).

Depuis plusieurs années, le nombre de travailleurs en E.T.A. diminuait, 15 pensionnaires du home sur les 20 se retrouvaient sans emploi. Le home devait donc mettre en place des activités en journée pour ce groupe de personnes.

Il fallait pouvoir trouver les moyens de payer le personnel. Les difficultés financières du home pour travailleurs supportant plus de la moitié de personnes non travailleuses étaient telles que, sans changement, notre activité allait devoir cesser.

En juin 1997, l’ASBL a obtenu l’agrément pour un home occupationnel et donc la mise en place d’un accompagnement en journée par une équipe pluridisciplinaire.

La demande d’agrément d’un centre de jour a été adressée à l’AWIPH(1). Celle-ci a reconnu l’excellent service que nous fournissions et a décidé d’accorder la transformation des 20 lits de SRNA(2) en 10 lits en SRNA et 10 en SRA(3).

En 2000, l’agrément d’un service d’accueil de jour(4) est enfin accepté par l’AWIPH. Le bâtiment est transformé d’une part en un service d’accueil de jour pour 20 personnes et d’autre part en 2 appartements de 5 ou 6 chambres et 13 studios individuels. Le bâtiment de l’ancien home est devenu un immeuble à plusieurs zones de fonctions : un service d’accueil de jour, un service résidentiel de nuit, des studios et appartements, ainsi qu’un service administratif distinct. Ainsi, l’habitat et les activités de journée sont séparés et le nombre de logements individualisés est augmenté.

En avril 2000, le nom de l’immeuble et des services est modifié. De « Home Chez Moi », il devient « Le THINIHEID ».

En 2001, un bâtiment à rue est construit, celui-ci contient trois nouveaux studios et, à l’étage, le service d’accompagnement « CHEZ VOUS » pour 50 personnes. Il se trouvait depuis 1996 au centre de Verviers.

En septembre 2001, par décision de l’AG extraordinaire, le nom de l’ASBL devient « Le Thiniheid ».

En décembre 2001, début des activités de production et vente des produits lors du premier marché de Noël organisé au Thiniheid.

En novembre 2002, création de l’atelier de fabrication de bougies. Les activités de céramique et de vente des œufs sont reprises dans la production

En juin 2003, début de l’activité de fabrication de savon.

En 2004, début de l’activité vannerie.

En mai 2007, nous achetons, à l’institution des Perce-Neige en Suisse, la franchise pour la Belgique pour la fabrication et la distribution des K-LUMET, allume-feu écologique. Cette activité démarre avec succès et nous recherchons des partenaires de production.

En mars 2008, débutent l'agrandissement et la transformation du service d'accueil et d'activités de jour et du service résidentiel qui seront terminés en mars 2009.

On le constate au travers de cette histoire, le service résidentiel est un point central au départ duquel se sont créés les autres services.

Le Thiniheid possède son propre site internet : www.thiniheid.be.

 

(1) AWIPH : Agence Wallonne pour l’Intégration des personnes Handicapées

(2) SRNA : Service Résidentiel de Nuit pour Adultes

(3) SRA : Service Résidentiel pour Adultes (ex Home occupationnel)

(4) Nommé ensuite SAJA

 

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018