Autres notes sur la Commune

A défaut d’archives, le livre d’Arthur Fassin intitulé « Recherches historiques sur les communes de Stembert et de Heusy » reste le meilleur recueil de l’histoire de Stembert. Nous avons quelques notes sur cette ancienne entité. 

Dans un manuscrit ancien mais sans date, on parle d’un arbre situé devant l’église et sous lequel eurent parfois lieu les élections. Il paraît également qu’une grande allée de peupliers ornait le « Tombeu ». 

Les charges de greffier ou de secrétaire communal furent créées en 1774 à Stembert. 

En novembre 1793, le vicaire Franck qui habitait la maison magistrale (maison communale), fut désigné pour tenir les notes des naissances, des morts et des mariages des habitants. 

En août 1781, l’empereur Joseph II (du Saint-Empire Romain Germanique), de passage à Verviers, vint visiter à Stembert la teinturerie Winandy. 

Le 15 octobre 1796, le citoyen Christophe-Joseph Maquinay, juge de paix au canton de Limbourg, ordonna au maire de Stembert de fournir le logement et tout ce qui serait nécessaire à deux soldats escortant Jean-Gérard Nissen de Welkenraedt. Celui-ci était prévenu d’avoir encouragé et favorisé la désertion et traduit à la justice de paix par le commandant d’Eupen. Le tribunal tenait ses séances à la maison communale de Stembert. 

En juin 1809, les chemins furent parfaitement réparés et les haies élaguées pour la visite de la reine de Westphalie qui passait la saison à Spa. 

Juste avant qu’en 1837, Heusy ne devint un bourg à part entière, la population stembertoise s’élevait à 2.095 habitants qui se répartissaient comme suit : 

Stembert centre : 962 habitants

Bronde : 13 habitants

Pavé du Diable : 23 habitants

Surdents : 45 habitants

Haute-Crotte : 24 habitants

Halleur : 76 habitants

Mangombroux : 243 habitants

Rouheid : 76 habitants

Thiervaux : 7 habitants

Wiony : 17 habitants

Heusy : 560 habitants

La Bouquette : 9 habitants

Jean Gôme : 7 habitants

Séroulle (avec deux "l" en 1890) : 28 habitants

Beausinchamps : 5 habitants

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018