L'église Saint-Remacle et les « de Stembert »

C’est dans l’ancien édifice dédié à Saint-Remacle de Verviers que nombre de membres de la famille « de Stembert » furent inhumés. Cette ancienne église se trouvait sur l’actuelle place du Marché, derrière l’Hôtel de Ville verviétois que nous connaissons aujourd’hui.

Saint remacle 01

L’histoire rapporte que Ogier le Danois, pair de Charlemagne, en fut le fondateur en l’an 855, date importante pour les Stembertois puisqu’il s’agit de l’année où fut mentionné le nom du village pour la première fois. En effet, d’après le livre « Histoire du Marquisat de Franchimont » rédigé par Monsieur Detrooz, historien verviétois : « s’il faut en croire la tradition et les anciens manuscrits, il se donna entre Stein Berg et Summa Villa, dans la campagne des Slards, une fameuse bataille dans laquelle Guyon Després, voué de Liège, assista Oger le Danois, pair de Charlemagne, à vaincre les Lorrains joints à d’autres troupes qui venaient ravager le pays pendant la guerre que les trois frères Lothaire, Louis et Charles, fils de Lothaire 1er, se faisaient pour la succession de leur père ».

Cette bataille fit beaucoup de ravages et il fut dit que plusieurs milliers d’hommes y périrent et que le nombre de prisonniers était encore plus considérable. Un ancien manuscrit fait monter les estimations à 30.000 morts et 40.000 prisonniers. De leur rançon, Oger le Danois fit bâtir et fonda plusieurs églises dont celle de Summa Villa, la paroissiale dédiée à Saint Remacle qui remplaça la Chapelle Saint Paul qui se trouvait là, bâtie, elle sur le temple romain dédié à la déesse Diane.

Saint remacle 02

L’ancienne église Saint-Remacle fut transformée à diverses reprises en 1471, 1692 et 1817. Elle fut démolie en 1882. C’est à l’intérieur de cet édifice que les membres de la famille « de Stembert » étaient enterrés. Dont Jean IV de Stembert.

La pierre tombale conservée au musée de Verviers mesure 207 cm de long sur 93 cm de large.

L’église actuelle fut bâtie dès 1834 et sa construction dura quatre années. Elle fut largement financée par la famille « de Biolley » et consacrée le 8 octobre 1838 après que des reliques de Saint-Remacle, extraites de la châsse de Stavelot, y eurent été amenées.

Saint remacle 03

Avec une généalogie vraiment très complète et complexe, en grande partie établie par Monsieur Jean le Pas de Sécheval grâce aux archives et documents consultés par ses propres soins, nous pouvons affirmer que celui-ci n’a pas dû omettre de vérifier ses sources ni d’oublier des détails dans sa quête d’établir l’histoire de cette famille stembertoise.

C’est en mêlant cette histoire connue des « de Stembert », l’héraldique du blason de la famille, l’histoire de la paroisse de Stembert, l’analyse du plan « POPP » de Stembert et en mélangeant l’ensemble que nous sommes parvenus à ces explications et interprétations rapportées à leur juste valeur.

Depuis Thomas Ier de Stembert né en 1295, nous arrivons, avec les décès de Lambert Marie chevalier de Stembert en 1867 et de Théodore Joseph de Stembert en 1869, à la fin de l’histoire palpitante de cette famille notable.

Avec ces recherches poussées, nous espérons que vous aurez trouvé la lecture intéressante et instructive et aurez découvert un autre aspect de notre village de Stembert.

 

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011