Le Temple antoiniste

En premier lieu, qu’est-ce que le culte Antoiniste ? Le culte Antoiniste fait une large place à la prière et il est assumé exclusivement par des bénévoles nommés les desservants qui sont vêtus d’un costume noir. L'assiduité aux réunions du groupe n'est pas exigée et le fidèle peut simultanément fréquenter un autre culte. En plus des fêtes traditionnelles propres au christianisme, les Antoinistes célèbrent deux fêtes en l'honneur du couple fondateur, la fête du Père le 25 juin, celle de la Mère le 3 novembre, auxquelles s'ajoutent celle de la consécration du temple de Jemeppe et la sanctification du culte le 15 août. Le but de ce mouvement est d'aider par la prière les personnes souffrantes, sans objectif de conversion. Les antoinistes évitent d’avoir recours à la médecine et ils se soignent par les plantes et les tisanes. Ils croient aussi à la réincarnation de l’âme chez un autre humain, appelée transmigration de l'esprit. Un aspect bizarre de ce culte est le cérémonial précédant l’enterrement. Le cercueil est posé sur deux chaises sur le trottoir de la maison du défunt, tandis que le desservant lit des extraits des livres du Père Antoine. Les passants regardent ce spectacle avec un certain ahurissement. 

Le Culte Antoiniste a été fondé par Louis Antoine en 1910, à la date du 15 août. Le Père Antoine est né en 1846 dans la Province de Liège, à Mons-Crotteux. D’abord mineur de fond, il rechercha un travail moins lourd et se rendit en Allemagne et en Pologne pour travailler dans la métallurgie. En premier lieu catholique, il s’intéressa au spiritisme et à sa morale. Il s’établit une réputation de guérisseur et s’installa à Jemeppe-sur-Meuse. Il consigna ses pensées sous le titre « L’Enseigne du Père ». Il fit de nombreux adeptes, principalement en France et en Belgique. A sa mort en 1912, son épouse prit la relève. Les pratiquants portaient une redingote et un chapeau claque noir. Les dames portaient une robe et une coiffe noire également. Aujourd’hui, les Antoinistes sont présents en Belgique, en France, en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie, au Brésil, aux Etats-Unis, au Grand-Duché du Luxembourg et à Monaco. 

Pourquoi une telle « église » a-t-elle été fondée à Stembert et encore plus dans un endroit aussi reculé et retiré du centre stembertois ? Cet ancien lieu de culte a une histoire : un habitant du Bronde s’était promis de construire une chapelle si Antoine, le fondateur de l’Antoinisme, guérissait sa femme qui souffrait d’un mal qui laissait perplexe les disciples d’Esculape. La brave femme se rétablit, recouvra une excellente santé et notre homme exécuta son vœu en construisant la petite chapelle du Bronde qui fut inaugurée en 1911. C’est ainsi que fut bâtie la petite chapelle Antoiniste dans notre campagne. 

Le temple, situé dans la campagne du Bronde, était fréquenté par les rares antoinistes de l’époque et est toujours accessible aujourd’hui et des lectures y ont toujours lieu.

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018