ASBL Stemb'air

Le quotidien « L’Avenir Verviers » du 29 décembre 2015 titrait quelque peu erronément : « Fini « LU novê LEÛP » ? Pas vraiment ! ». Car si une nouvelle équipe de jeunes Stembertois(es) mettait sur pied un nouvel organe de presse afin que l’ancienne commune de Stembert conserve un journal propre au village, cette A.S.B.L. et ses membres n’avaient aucun lien avec l’ancienne équipe du « novê LEÛP ».

Quatre jeunes stembertois avaient décidé d’agir et de s’investir pour leur village, apprenant que « LU novê LEÛP » avait pris la décision de stopper sa publication mensuelle et, conscients de l’importance d’un mensuel stembertois accessible à tous, Johan Verhoeven, Manon Nys, Audrey Sisterman et Sébastien Hendrick ont, ensemble, placé les balises nécessaires à la fondation d’une nouvelle ASBL stembertoise.

Stemb air 01

Après avoir planché sur un projet durant plusieurs semaines, une première réunion d’information ouverte à tous se tenait au café « La Taverne du Perron » à Stembert le mardi 29 décembre 2015 à 19h30. Il s’agissait principalement de rencontrer la population et les personnes intéressées par le bénévolat pour apporter leur soutien et participer à la réalisation du nouveau mensuel.

Ils ont décidé de donner un souffle nouveau à ces publications, au vu de l’obligation de repartir à zéro. Dès lors, le nom de l’ASBL semblait évident pour le quatuor : « STEMB’AIR ». Un petit jeu de mots pour exprimer la volonté d’apporter un air frais sur la vie associative locale.

Sans prétention mais avec détermination, plusieurs mois ont été nécessaires pour que tout soit rôdé et qu’enfin paraisse le premier numéro du journal dont le nom a été choisi par une dizaine de personnes, présentes lors de la première réunion : « STEMB’AIR & VOUS », affichant donc cette volonté d’unir l’ensemble des lecteurs par ce projet.

Stemb air 02

Le premier numéro de « STEMB’AIR & VOUS » est paru au mois de mai 2016. Acheté à l’unité, le journal coûtait 2,00€ mais il était possible de s’abonner pour 20,00 € l’année pour recevoir les onze numéros annuels. La jeune association proposait même de recevoir le journal soit sous format papier ou soit via l’informatique avec l’envoi du mensuel sous forme d’un fichier PDF à lire sur son écran, afin que chacun puisse recevoir les actualités villageoises selon sa préférence. Et en ce qui concerne la distribution, il était aussi possible de demander à ce que son mensuel soit déposé dans sa boîte aux lettres ou chez un commerçant qui le conservait jusqu’à son enlèvement. Finalement, une dizaine de bénévoles composait l’équipe et se retrouvait dans le Conseil d’Administration et dans le Comité de Rédaction.

Stemb air 03

Mais l’engouement des débuts laissa rapidement la place aux problèmes rencontrés par notre société actuelle dans laquelle il n’est pas aisé de maintenir un rythme soutenu sur une longue période, surtout pour produire un journal. Le travail doit impérativement être effectué pour paraître avec des délais à respecter. Et pour mener à bien un tel projet, il est nécessaire de pouvoir compter sur une équipe étoffée de bénévoles passionnés et ayant beaucoup de temps à consacrer à la réalisation d’un périodique.

Ainsi, après seulement deux années de parutions, le dernier mensuel fut édité en avril 2018. Le village de Stembert n’a, depuis lors, plus de mensuel attitré et indépendant.

Au-delà du mensuel, l’A.S.B.L. « Stemb’air » a également pour objectif de proposer quelques activités spontanées tout au long de l’année. Elle participe ainsi à l’organisation d’activités locales comme une bourse d’échange en 2016, mais aussi en partenariat avec d’autres associations ou mouvement de jeunesse à Stembert. Par exemples : la Chasse aux Œufs du jour de Pâques, des courses de caisses à savon en août, une foire du livre en septembre ou encore une balade aux flambeaux à Halloween en novembre.

 

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011