Le patronage Saint-Nicolas des filles

Il existait aussi un patronage réservé aux filles. Celui-ci s’appelait le Patro Saint Nicolas de Stembert et il fut affilié à la fédération nationale des Patros en 1966 et 1967. 

Madame Claire Klinkenberg,nous a fait parvenir un complément d’information ayant, elle-même, fait partie de ce mouvement pour jeunes filles de 1948 à 1961. 

Patro st nicolas 02 annee 50 dans les bois

Il se nommait d’abord « Les Joyeuses » et se réunissait le mercredi. Ce n’est qu’en 1950 qu’il prit le nom de « Patro » et les réunions se déplacèrent au dimanche. Le grand chef était Monsieur Mockel de la rue du Panorama et la présidente Marie-Thérèse Petit, secondée par un staff de dirigeantes, pré-dirigeantes et auxiliaires dites « auxis » qui se réunissaient régulièrement chez nos aumôniers successifs : Messieurs les vicaires Crosset, Rouschops puis Thonnard. Le vicaire occupait alors un logement où se situent actuellement les bureaux de l’école Saint Nicolas. 

Patro st nicolas 01 annee 50 mme lebeau bertholet porte l insigne des joyeuses avec un grand j

Le local utilisé était le premier étage de l’actuel Chanteloup qui était alors le Cercle Paroissial et sur lequel veillaient Monsieur et Madame (Rose) Bonhomme qui occupaient un logement à l’arrière du bâtiment. Le groupe des filles a aussi pris part à l’inauguration en grande pompe du nouveau local des scouts en présence de Monseigneur Kerkhofs, évêque de Liège. 

L’uniforme était un béret bleu foncé, une chemise verte, une cravate en percale jaune, une jupe bleue marine, des écussons et fourragères pour les « cheffes ». Le tout acheté au Toucan, rue Spintay. 

Des camps modestes furent organisés dans une ferme à Walk et au château du Houyoux à Bilstain, chez la baronne de Chanteux, laquelle possédait encore un téléphone à manivelle... 

On pouvait alors aller acheter un « pâté » à la pâtisserie Laschet qui se situait rue de l’Eglise, dans la maison où Madame Josiane Herman a tenu son salon de coiffure. 

Avant que chacune ne regagne ses pénates, c’était la prière à l’église et les plus grandes reconduisaient les petites. 

Patro st nicolas 03 annee 50 camp a pannescheid les dirigeantes

Patro st nicolas 04 annee 50 camp a pannescheid enfants et vicaire crosset

La fille qui résidait le plus loin étant Marie-Rose Mailleux habitant à Ma Campagne. Mesdames Colette Jacquemin ; Marie-Rose, Liliane et Georgette Bungenberg ; Madeleine Bertrand et sa sœur Nicole Mathieu ; Anne-Marie Hissel et sa sœur ; Liliane Hansenne ; Georgette et Anne-Marie Schiffler ; Georgette Klinkenberg ; Marie-Rose Knops ; Dany Bertholet ; Michèle Dumont ; Diana Laïdaoui et beaucoup d’autres furent membres du Patro... 

En 1961, Marie-Thérèse Petit et Claire Klinkenberg ont donné leur congé et le Patro fut repris par Mesdames Marie Mertens et Alberte Minguet.

 

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011