Le Grand Feu

Une autre activité avait lieu le IIème dimanche des carnavals : le grand feu. Le matin, la jeunesse parcourait la commune afin de récolter de la paille, des fagots, du foin ou des bûches. On dressait ensuite une meule à un de ces endroits : au Chaineux, au Batti, sur le Tombeux, dans la prairie Collinet ou dans le jardin Dechesne. 

A la tombée du jour, la dernière mariée y mettait le feu, après quoi les jeunes gens et les jeunes filles dansaient en rond autour du brasier en redisant des refrains de circonstance. Un grand bal clôturait la fête. 

Très souvent, par crainte d’un incendie, l’administration communale interdisait ces grands feux. Ce fut en 1856 que cette réjouissance se déroula pour la dernière fois.

A partir de 2007, l'A.S.B.L. "Les Sottais", nouvellement mise sur pied, organisa à trois reprises le "brûlage du bonhomme hiver" à chaque fois durant le mois de février.

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018