La Famille « Clignett », autre famille issue des « de Stembert »

Toujours grâce à notre site Internet, en juillet 2016, nous avons reçu un e-mail de Madame Jennifer Alexandria CLIGNETT qui nous expliquait qu’à l’instar de Charles Destembert et Monsieur Dimitri Manset, elle possédait l’arbre généalogique de sa famille qui remontait jusqu’à la famille « de Stembert » qui s’était installée dans notre village et qu’elle était une descendante de Hanier de Stembert.

L’arbre généalogique nous confirme qu’il y eut un « Chanchane Haners » (Hanier ?) de Stembert. Or, à cette époque, le Hanier de Stembert, à l’origine de la « dynastie » de la noble famille des « de Stembert » était cité en tant qu’homme de la Cour féodale de Liège en 1360 et 1370. Il s’agit donc d’un autre membre de la famille portant un patronyme similaire.

Or, nous connaissons la descendance de Hanier : deux fils, Thomas et Henry, ainsi qu’une fille dont nous ne connaissons même pas le prénom. Seul le fils Thomas II de Stembert, dit aussi « le Grand », est connu puisque c’est de lui-même que découle la généalogie expliquée sur notre site via la tige aînée. Par contre, nous ne savons rien sur Henry ni sur sa sœur. De même, nous ne savons pas grand-chose sur le frère de Hanier, Massinet de Stembert. Il est probable que Haners soit un descendant de ces personnes sur lesquelles nous n’avons que très peu voire pas du tout d’informations, une branche qui n’est pas reprise dans la généalogie établie par Monsieur Jean le Pas de Sècheval.

Quoi qu’il en soit, ce Haners est né vers 1350 et il eut un fils nommé Colet le Méréal (né vers 1380). Celui-ci eut lui-même trois enfants dont un nommé Jean le Mairea (probablement le Maire et né vers 1410). Lui-même eut neuf enfants dont Guillaume dit « le Corbesier » (né vers 1450) qui eut quatre enfants dont Henry Guillaume de Stembert dit « CLIGNET » (né vers 1480).

Henry Guillaume aura quatre enfants dont Henry Clignet (né vers 1510). Lui-même aura cinq enfants dont Guillaume Clignet (né vers 1530) qui se mariera avec Isabeau le Quaille de Limburg et aura un enfant : Hendrik Willem ou Henry Guillaume (né vers 1555). A partir de là, les patronymes prennent une consonance néerlandophone même si Madame Jennifer Alexandria Clignett nous évoque la migration de sa famille d’abord vers l’Allemagne (notamment sur Aachen) puis vers les Pays-Bas, optant pour la confession religieuse protestante.

Henry Guillaume aura, quant à lui, sept enfants. L’un d’eux, prénommé Jacob, aura dix-huit enfants. Un autre, prénommé Jan, aura une descendance de neuf enfants. Une longue et vaste lignée difficile à suivre avec exactitude.

Ce dont nous sommes sûrs, après avoir consulté l’arbre généalogique et les documents s’y rapportant, c’est qu’il s’agit donc, une fois encore, bel et bien, d’une ligne descendante de la famille « de Stembert ».

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018