Nos vingt-trois Foire du Livre d'Occasion

Annuellement, nous organisions une Foire du Livre d'Occasion ouverte au grand public et destinée aux vendeurs occasionnels et aux particuliers. Tous les styles étaient représentés parmi les vingt-cinq à trente exposants présents. La Foire était couverte avec la possibilité de s'asseoir et de prendre l'apéro, voire même de manger un pasticcio ou des pâtes pour sa dernière édition à midi mais cela uniquement sur réservation.

lu-nove-leup-01-1ere-affiche-foire-du-livre.jpg

lu-nove-leup-02-2eme-affiche-foire-du-livre.jpg

C’était au début de l’année 1993 que l’idée est née au départ d’une proposition de Joseph Bodeson, prêtre stembertois et rédacteur à l’époque de notre mensuel : la mise sur pied d’une bourse ou plus précisément d’une Foire du Livre d’Occasion. Avec une caractéristique singulière : tous les livres que nous vendions au profit de notre journal nous avaient été offerts par des particuliers désireux de se débarrasser d’ouvrages de toutes sortes. Chaque année durant l’été, les livres étaient rassemblés, triés et rangés dans des caisses qui étaient amenées en remorque le jour de la préparation de la foire à Chanteloup.

Au départ, nos caisses de livres étaient installées dans le garage du curé stembertois de l’époque, Joseph Bodeson, rue des Champs, en face de Chanteloup. L’humidité et le manque de place fit que nous déplacions, après une foire, les ouvrages dans le grenier de Chanteloup. Avant de se retrouver dans le garage de Thomas Willot, rue des Champs, en face du terrain de football « FC Surdents ». Suite à un changement de propriétaire, nos caisses furent déménagées par le nouveau propriétaire et entreposées dans un autre garage, toujours dans la même rue mais… en contrebas de la route. Et après une pluie assez drue, nous n’avons pu que constater les dégâts : les livres n’aiment ni l’eau ni la boue ! Heureusement, nous avons pu récupérer beaucoup de bouquins : seules les caisses touchant le sol avaient pris l’eau mais la grande majorité des livres qui s’y trouvaient avaient été épargnés et ont été récupéré. Après avoir sauvé tout ce qui pouvait l’être et jeté le reste, nous avons pris la décision de changer de garage. C’est ainsi que nous avons voyagé entre la rue Ma Campagne et la rue du Panorama, entre deux endroits appartenant au même propriétaire qui a toujours pris grand soin de nos caisses et de nos livres.

La première édition de notre Foire du Livre d’Occasion se tint le dimanche 5 septembre 1993. Elle devait permettre à notre journal fraîchement rebaptisé « LU novê LEÛP » une année auparavant, de surmonter les difficultés financières de la relance.

Dès l’aube, il n’y avait qu’une poignée de personnes pour apprêter la grande salle de Chanteloup avant l’arrivée des exposants à 8h. Une course contre la montre afin que tout soit prêt pour accueillir les participants, vendeurs comme visiteurs. Les tables étaient à tréteaux et leur stabilité devait être assurée au cas par cas. Un travail énorme à réaliser en peu de temps. Une journée fatigante mais qui fut le début d’une longue série de vingt-trois belles réussites.

Dès 1994, la Foire s’organisa le même week-end que le tournoi de bridge de Chanteloup, ce qui permettait la préparation de la salle le samedi soir plutôt que le dimanche matin. Et pour chacun de gagner ainsi un peu de sommeil supplémentaire et du temps pour l’installation matinale des vendeurs ! Avec à la clé, un gâteau pour le 20ème anniversaire du mensuel qui se fêtait ce jour-là, en public.

D’année en année, la Foire du Livre devint un rendez-vous incontournable tant pour les amateurs de livres dans la région que pour les particuliers désireux de venir exposer leurs livres, disques, cartes anciennes et vieux documents, le tout au plus grand plaisir des visiteurs et des bonnes affaires à réaliser.

Qui, aujourd’hui, se remémore encore les concours de mots-croisés qui se déroulaient à l’étage de Chanteloup, sous le regard attentif du verbicruciste de l’époque, Monsieur Robert Winkin ? Ces concours étaient très souvent remportés par Monsieur Close, vétérinaire bien connu et fervent cruciverbiste. Et les tombolas organisées avec tous les billets gagnants vendus au profit de notre mensuel avec des lots parfois amusants, inattendus ou saugrenus ? Avec jusqu’à parfois 200 enveloppes proposées et des vendeuses qui avaient la main pour toutes les monnayer !

Depuis quelques années déjà, la Foire du Livre, rendez-vous attendu à Stembert et même au-delà, était une animation locale qui attirait du monde à Chanteloup. Le concours et la tombola avaient disparus et depuis 2009, notre « novê LEÛP » se contentait de louer cinquante tables au public, se satisfaisant d’étaler nos bouquins sur la scène et dans un coin. Les locations des tables et les rentrées dues à la vente de nos livres nous permettaient de bien fonctionner. Le but était devenu d’animer Stembert par une organisation à caractère culturelle, respectée avec les ans.

En 2012, nous organisions notre vingtième foire et seuls deux d’entre nous avaient connus et participés à toutes. Le temps s’est écoulé et par manque de bénévoles, la 23ème édition organisée en 2015 fut aussi la dernière de nos Foires du Livre.

C’est de cette manière que la belle histoire de notre Foire du Livre s’est arrêtée. Un seul d’entre nous a connu les vingt-trois éditions : notre dernier rédacteur en chef. Tous les livres qui restaient encore en notre possession ont été donné à la bibliothèque de Stembert. Voici la liste des dates de toutes nos Foires du Livre d’Occasion :

le 05 septembre 1993

le 25 septembre 1994

le 24 septembre 1995

le 22 septembre 1996

le 21 septembre 1997

le 20 septembre 1998

le 19 septembre 1999

le 17 septembre 2000

le 16 septembre 2001

le 15 septembre 2002

le 21 septembre 2003

le 19 septembre 2004

le 18 septembre 2005

le 17 septembre 2006

le 16 septembre 2007

le 21 septembre 2008

le 20 septembre 2009

le 19 septembre 2010

le 18 septembre 2011

le 16 septembre 2012

le 15 septembre 2013

le 21 septembre 2014

le 20 septembre 2015

 

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018