L'école fondamentale Saint-Nicolas

Comme dans beaucoup de villages, Stembert s’est, il y a bien longtemps, doté d’un local scolaire afin d’y prodiguer un enseignement aux jeunes du bourg. Aujourd’hui, trois établissements sont répertoriés sur le territoire de l’ancienne entité de Stembert.

20120730 072

Saint Nicolas, la première école « libre »

Suite à une loi de 1842, révisée et votée par le Sénat et signée par le Roi en 1879 et dont l’article 4 stipulait que « l’Instruction religieuse ne faisait plus partie de l’enseignement scolaire qui, par-là même devait devenir athée », les évêques de Belgique se réunirent et décidèrent « d’engager tous les catholiques à se réunir pour élever des écoles libres catholiques en concurrence avec les écoles officielles ».

Ecole-Stembertoise---05.jpg

 

 

Le 29 juin 1879 se réunit le « Comité Scolaire Catholique de Stembert » placé sous la protection du Sacré-Cœur. Pour répondre à l’invitation des évêques, la décision fut prise de créer une école mixte avec une division accueillant les filles et une autre les garçons. Cette école fut ouverte dans la rue Grand Vinâve, au n°133. Une participation financière était demandée aux familles. Dès l’année suivante, l’enseignement libre trouvait sa place dans notre village.  

Le 23 septembre 1879, le règlement intérieur était approuvé. Il stipulait que les enfants y étaient admis dès l’âge de six ans et que les enfants issus de familles peu aisées y étaient admis gratuitement et recevaient pareillement les fournitures scolaires classiques. 

Mais bientôt, les locaux devinrent trop petits pour accueillir le nombre sans cesse grandissant d’enfants. Il fallut donc trouver un nouveau bâtiment. 

Ecole stembertoise 15 st nicolas

Ecole stembertoise 16 st nicolas

Le 20 mars 1891, Mademoiselle Elisabeth Copineur et Madame Jeanne Hans vendirent à Mademoiselle Ghislaine Fabribecker de Grâce, deux maisons situées entre la rue Xhavée (devenue depuis la rue des Cloutiers) et la place de l’église, dans la rue de l’Egalité, couvrant une superficie de 24 ares. Ces deux dames remirent entre les mains de l’évêque une somme suffisante pour entretenir l’œuvre. Celui-ci demanda aux Sœurs de la Providence d’assurer le fonctionnement de l’école qui débuta avec deux classes mixtes pour environ quatre-vingts élèves, ce qui fut fait dès l’année 1892 qui devint l’année officielle de la création de l’école Saint-Nicolas.  

Le 9 avril 1894 fut prévue la construction d’un préau couvert et des murs de clôture et une troisième classe s’ouvrit en 1899.

Ecole-Stembertoise---061.jpg

Au début de ce siècle, des religieux français furent expulsés de leur pays lors de la séparation des pouvoirs entre l’Etat et l’Eglise. Parmi ces exilés, des religieuses issues de la congrégation des Sœurs de Sainte Marie de la Présentation. Dès 1902, ces sœurs s’occuperont de l’école des filles.

En 1906 fut construite la petite chapelle aujourd’hui disparue. Elle jouxtait l’école gardienne et se situait dans l’actuelle cour située à côté du bureau de la direction.

A la mort de sœur Philomène en 1909, la congrégation, n’ayant aucune sœur diplômée pour la remplacer, accepta que ce fut une laïque qui dirigea une classe.

Le 19 avril 1921, naquit le projet de l’édification d’un mur sis rue Xhavée et clôturant la propriété de l’école.

En 1949, les dernières sœurs quittaient le petit établissement qui prit son appellation définitive d’école Saint Nicolas. Elle comptait alors 170 élèves répartis à la fois chez les garçons et chez les filles.

Dès 1957, l’école allait entamer une série de transformations destinées à moderniser, à agrandir et à rendre les bâtiments plus fonctionnels et plus accueillants, grâce au généreux donateur que fut Monsieur William Zurstrassen, propriétaire à l’époque du Château de Halleur.

En 1961 - 62, on construisit cinq classes à l’étage. En 1969, un gymnase, servant aussi de salle des fêtes, ainsi que trois nouvelles classes sortirent de terre.

C'est en 1976 que l’école des garçons et l’école des filles furent définitivement et complètement à nouveaux réunies, après avoir été séparées au début du siècle, la mixité n’étant pas véritablement de mise à l’époque. La photo, à gauche, représente les 2èmes primaires durant l’année scolaire 1953 – 54 et montre une classe mixte, preuve que la mixité existait, probablement mieux dans les petites entités villageoises que dans les grandes zones urbaines. Les enfants des classes gardiennes (maternelles) à la 2ème primaire, garçons et filles étaient quelquefois réunis dans les années 1950. C’est avec les années soixante que la mixité se répandit de plus en plus.

ecole-stembertoise-14-st-nicolas-1953-54-2eme-primaire.jpg

 

En 1978, un nouveau chantier fut mis en route avec la démolition des deux maisons reçues en 1891 et qui furent remplacées par un préau, la construction d’une nouvelle maison pour le logement du concierge, la construction d’une classe, d’un bureau de direction, d’une salle des professeurs et d’une infirmerie, ainsi que la construction de quatre classes en « aire ouverte » permettant des travaux ultérieurs de « verticalisation ».

En septembre 1986, on construisit une classe supplémentaire qui devait amener la réalisation de nouveaux projets.

 La dernière rénovation fut réalisée en trois années, entre 1989 et 1992. Elle concernait la démolition de la maison vicariale, l’agrandissement de l’école par la construction de nouvelles classes, l’aménagement d’une cour et l’aménagement d’un espace vert de 1.500 m². Espace réaménagé en  2011.

Ecole-Stembertoise---07.jpg

Durant l’été 2012, de nombreux travaux furent entrepris : remplacement de la façade, portique d’entrée plus agréable installé, remplacement des trois chaudières, réfectoire et salle de psychomotricité rafraîchis, nouveau matériel et matériel repeint,… Tout cela grâce aux subsides de la Communauté Française mais surtout grâce au dévouement et à la mobilisation des parents, enseignants, membres du P.O. et de la direction.

ecole-stembertoise-11.jpg

ecole-stembertoise-12.jpg

ecole-stembertoise-13.jpg

En 2017, à l’occasion du 125ème anniversaire de l’établissement, l’école changea de logo et organisa une grande soirée de retrouvailles, mêlant anciens et élèves actuels, parents et proches.

Ecole stembertoise 18 st nicolas 1

Aujourd’hui, l’école fondamentale Saint Nicolas est dirigée par Madame Defroidmont.

 

 

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©depuis 2011