La société royale des Intimes Carabiniers de Stembert

Elle est la plus ancienne de nos associations puisque les « Carabiniers », comme ils se nommaient à leur commencement, furent fondés en 1888. Les administrateurs de l’époque étaient Messieurs Leduc et Philippart et les réunions avaient lieu chez Monsieur Jules Dechesne. La société de tir comptait environ 25 membres. 

En 1898, cette société prit pour appellation les « Intimes Carabiniers de Stembert ». Son local était alors le Casino de Stembert où se pratiquait le tir à la perche et au blason. Pour faire partie de cette société, il fallait y être présenté par deux membres. La société avait notamment de nombreux buts philanthropiques et venait en aide aux plus déshérités du village. La société cessa toute activité durant les périodes de guerre, soit entre 1914 et 1918 et entre les années 1940 et 1945. 

Elle devint Royale après cinquante années d’existence et prit pour appellation « Société Royale des Intimes Carabiniers de Stembert ». C’était en 1938 mais aucune archive ne nous renseigne avec exactitude. 

La société fut ensuite dirigée par Messieurs Olivier Wilkin, Lambert Damseaux, Oscar Dardenne, François Lemoine, Henri Defour, Jean Nizet, Hubert Malmendier, Thomas Willot, André Wéris et depuis 2010 par la première présidente, Madame Karin Bartholomé - Generet. 

La société occupait à ses débuts le Casino de Stembert. Ensuite, elle se rendit à la salle La Concorde puis aux Surdents dans un café tenu par la famille Sprumont. Après, elle émigra au Chalet du Lac avant de rejoindre le « Café des Tireurs » (anciennement la salle La Concorde) tenu par la famille Sprumont, avant d’aboutir, en 1983, dans la plaine jouxtant l’arrière du Cercle Pro Familia qui devint Chanteloup et qui est toujours actuellement le local de la société. 

Depuis de nombreuses années, le club organise chaque année son « Tir du Roy » qui réunit un grand nombre de membres afin d’élire le Roy ou la Reine qui, au même titre que les membres du comité, sera chargé, pendant son année de règne, de représenter la société aux diverses manifestations auxquelles elle participera. 

"L'oiseau" sur lequel les membres de la société vont tirer.

Celui qui fera tomber le dernier morceau deviendra le Roy ou la Reine pour une année.

 

Apparemment, le premier roy fut Robert Ledent (1961). Il sera suivi par Nicolas Baikry (1962), Yvonne Sprumont (1963), Robert Nizet (1964), Alphonse Depireux (1965), C. Godfroid (1966), Alphonse Depireux (1967), André Wéris (1968), Thomas Willot (1969), Hubert Malmendier (1970), Francine Maquinay (1971), Pierre Germay (1972), Hubert Malmendier (1973), Alphonse Sprumont (1974), Pierre Germay (1975), Maurice Born (1976), Georges Heinen (1977), Albert Poelmans (1978), Thomas Willot (1979 et 1980), Pierre Germay (1981), André Wéris (1982), Jacques Frankenne (1983), Pierre Dethier (1984 et 1985), Eva Sody (1986), Guy Fauviaux (1987), Jean Gutkin (1988), Nicolas Goldgrebe (1989), Anne-Marie Muhlen (1990), Yves Noël (1991), René Wendricks (1992), Jacques Frankenne (1993), Jacqueline Detry-Herman (1994), Marcel Hendricks (1995), Yannis Papagiannakopoulos (1996), Annette Jean (1997), Jean-Claude Belleflamme (1998), Guy Fauviaux (1999), Pierre Germay (2000), Jetty Germay (2001), André Levis (2002), Nicole Motmans (2003), André Weris (2004), Chantal Magis -Gorissen (2005), Nicole Motmans (2006), Pierre Dethier (2007), Karin Bartholomé - Generet (2008), Carole Levis - Wehr (2009), Louis Janssens (2010), Karin Bartholomé - Generet (2011), Philippe Feyen (2012), Anne-France Deberg (2013), Georges Petit (2014), Anne-Marie Muhlen (2015) et Paul Lejeune (2016)

Ayant été trois fois roy, les membres André WERIS et Thomas WILLOT furent nommés empereurs. Pierre GERMAY était empereur lorsqu’il gagna pour la quatrième fois et redevint... roy. 

Auparavant, il existait des tirs d’agréments où les tireurs se réunissaient « pour le plaisir » ou à des fins philanthropiques.

 

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018