Jumelage avec La Motte Chalancon

En 1970, la famille de Monsieur Jacques Maquinay partit en vacances pour faire du camping. Après s’être longuement documentés afin de trouver un endroit sec, aéré et sans moustiques, les Stembertois repérèrent ce véritable coin de paradis qu’est le petit village de la Motte Chalancon, situé dans le département de la Drôme (26). 

Tout de suite, l’endroit plut à la famille. Et en tant que président de la Commission des Fêtes, Jacques Maquinay proposa, tout d’abord à Monsieur Morana, chef du camping, et ensuite au maire de l’époque, un projet de jumelage entre les deux entités. L’idée convainquit le maire qui voyait d’un bon œil la forte publicité faite pour son village. 

Rentré de vacances, Jacques Maquinay présenta son projet à l’Administration Communale de Stembert qui, après maintes discussions, l’approuva. 

En 1971, le jumelage était en bonne voie. A la Motte, Emile Picardi avait remplacé monsieur Morana et un nouveau maire avait été élu. Dans notre village, une réunion fut organisée avec toutes les sociétés stembertoises dont beaucoup apportèrent leur aide au comité pour la préparation. Au mois de juillet, ce furent près de 250 Stembertois qui se retrouvèrent à la Motte Chalancon. 

En 1972, ce fut au tour des Stembertois d’accueillir les Mottois. Les tâches furent réparties entre les diverses sociétés participantes. Au mois de mai, les Mottois arrivèrent et furent accueillis presque triomphalement tellement la foule était dense dans les rues de notre village. 

De 1973 à 1975, des voyages de dix jours à la Motte furent organisés au mois de juin. Ils connurent un succès décroissant qui amena la fin de cette initiative. 

En 1973 et 1974, des voyages scolaires furent également organisés pour les élèves des classes de 6ème primaire du village. 

Ensuite, le jumelage fut presque oublié. Il faut dire que le maire élu en 1971, Gabriel Mourier, y était peu favorable. 

En 1996, Vincent Wehr, président de l’Amicale des Fêtes et son homologue français de la Motte Chalancon, Daniel Monnier, décidèrent de réunir à nouveau nos deux entités pour le 25ème anniversaire. Ils ne furent qu’une toute petite poignée à y croire et au départ, très peu de Stembertois furent désireux de se rendre dans le petit village provençal. La réussite ne vint que par après, et ce fut finalement plus d’une centaine de Stembertois qui se retrouvèrent les 12, 13, 14 et 15 juillet 1996 à la Motte. Ce fut une très grande fête avec un accueil plus que chaleureux. A cette occasion, une rue du village de La Motte Chalancon fut baptisée "rue des Leûps".

Par ailleurs, il fallait préparer le retour du 25ème anniversaire. Du 1er au 4 mai 1997, ce furent les Mottois qui vinrent à Stembert. Quatre jours de beau temps, de fêtes et d’allégresse dans tout le village. L’association de plusieurs comités permit le bon déroulement du séjour de nos amis français. La population participa elle aussi prestement à toutes les activités : marché de rue, balade aux lampions, visite des Fagnes, de la Gileppe, de l’Hôtel de Ville, de la station d’épuration, de la caserne des pompiers, sans oublier les deux repas qui accueillirent chacun 300 inscriptions. 

En 2001, pour le 30ème anniversaire, les Mottois nous rendirent visite du 28 avril au 1er mai. Et le retour se déroula à La Motte du 1er au 4 mai 2003 avec, dans les deux cas, une nouvelle affluence de participants. 

A l’occasion du 35ème, les Mottois passèrent quatre jours à Stembert, du 28 avril au 1er mai 2007 tandis que les Stembertois descendirent en Drôme du 3 au 6 avril 2010.

 

Pour en savoir plus sur La Motte Chalancon, cliquez sur l'image

 

Deux rues stembertoises rappellent le jumelage : la rue de la Drôme et la rue de la Motte Chalancon.

 

 

 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018