La Fédération Nationale des Combattants

Elle fut créée en 1919 afin de réunir les combattants de la première guerre mondiale et est encore aujourd’hui la deuxième plus ancienne des sociétés stembertoises. Après 1945, elle réunit les combattants des deux guerres ainsi que les divers groupements tels les prisonniers de guerre, les prisonniers politiques, les déportés et les résistants.

La F.N.C. commémore la fin des deux guerres mondiales, le 11 Novembre pour celle de 1914-18 et le V-Day (8 mai) pour celle de 1940-45, ainsi que le Relais Sacré, prélude du 11 novembre. Auparavant, la F.N.C. se dévouait fortement pour venir en aide aux familles dont un membre militaire avait été blessé ou tué. 
 
En 1920 : création de la section Dramatique Wallonne. 
 
En 1922 : rapatriement des Soldats 14-18 et création de la Crypte au nouveau cimetière. Le 22 juillet, création du Tronc d’Infortune. 
 
En 1925 : création de l’amicale des enfants de combattants. 
 
En 1928 : le 11 novembre, 1er relais sacré. 
 
En 1930 : remise du drapeau à l’Amicale par Octave Lohest.  
 
En 1940 : lorsque la campagne des « 18 jours » prit fin, les militaires ayant eu la chance de pouvoir rejoindre leur foyer s’unirent, comme l’avaient fait avant eux les combattants de la première guerre mondiale, au sein de la Fédération des Anciens Combattants et créèrent une section nommée « Les Frères d’Armes 40 » le 6 juillet 1940. De nombreux membres décidèrent très vite de se regrouper en un groupe dramatique française qui prit la même dénomination que la section après leur première représentation vers Noël 1940. Avec la section dramatique wallonne des Combattants de 1914 – 1918, ils organisèrent et proposèrent à la population, de nombreuses et variées pièces de théâtre. Les divertissements étant très rares, la foule était toujours très nombreuse lors de ces représentations qui pouvaient avoir lieu à condition de se plier au diktat de l’occupant. Il y eut aussi la création de l’Œuvre de rapatriement des soldats, l’envois de colis aux prisonniers, création du service social aux Familles de Militaires, création d’une section de Placement et la création d’une section des Fêtes. 
 
En 1945 : comité de réception des Prisonniers F.N.C. - Frères d’Armes le 5 août et en octobre, fusion des Frères d’Armes avec les Anciens Combattants de 14-18. 
 
En 1951 : participation Poumon d’Acier. 
 
En 1952 : le 22 juin, inauguration de la Pelouse d’Honneur et de la Flamme sacrée sur la place de l’église par le Président National, Monsieur Octave Lohest. 
 
Le recrutement d’acteurs et d’actrices pour les deux sections dramatiques de la FNC commencèrent à poser des problèmes au début des années cinquante. En 1954, elles organisèrent ensemble un grand spectacle au Grand-Théâtre de Verviers ; un nouveau souffle fut alors inculqué aux deux troupes théâtrales. Mais en 1958, les deux sections mettaient fin à leurs activités. 
 
En 1959, la F.N.C. prenait la décision d’offrir des drapeaux aux écoles stembertoises, des Surdents et de Mangombroux, dans le but d’attirer les enfants de ces écoles aux diverses manifestations et ce, afin que nul n’oublie ces périodes terribles de l’Histoire. 
 
En 1975, au mois de mai, l'école des Linaigrettes, fraichement créée, recevait également un drapeau des mains de Monsieur Orphal Mager, Président de la F.N.C. de Stembert à l'époque.
 

Cependant, en 2009, par manque de membres actifs, la F.N.C. Stembert arrêta ses collectes du 11 novembre au cimetière de Stembert. L’argent qui y était récolté durant toute la journée servait à l’œuvre durant l’année.

 
Le dimanche 3 août 2014, pour célébrer le centenaire du début de la première guerre mondiale (4 août 1914), la F.N.C. de Stembert déposait des gerbes devant le monument aux Morts.

Fnc 04

Avec le temps, les anciens de la grande guerre disparurent petit-à-petit. Et aujourd’hui, il en va de même pour celles et ceux qui connurent la seconde guerre mondiale. Le comité et les anciens combattants des deux guerres laissent place à un vide, celui de la mémoire et de la commémoration. Il est cependant heureux de constater que lors des manifestations stembertoises, beaucoup répondent présent. 

LU novê LEÛP asbl©2011 - 2018